Décalage horaire : comment moins en souffrir ?

Le décalage horaire est parfois dur à vivre, et peut même causer des souffrances qui risquent de ternir les merveilleux souvenirs qu’on s’est constitué en voyage ou qui vont altérer la saveur du séjour qu’on va faire. Il existe quelques gestes que tout voyageur doit connaître pour atténuer les effets du décalage horaire.

Le décalage horaire

Ce qu’il faut d’abord savoir, c’est qu’il faut environ 24 h pour récupérer après un voyage dans l’ouest et seulement une heure et demie pour un voyage dans l’est. Les médecins préconisent un bon sommeil avant le départ, ce qui veut dire que pour un voyage vers l’ouest, reculer peu à peu l’heure du coucher pour profiter de la lumière du soir pendant les jours qui précèdent le départ et pour ceux qui voyagent vers l’est, se coucher de plus en plus tôt chaque nuit.

Pendant le voyage

Pour limiter les effets du décalage horaire, il vaut mieux éviter la consommation d’excitants tels que le café, le thé, l’alcool avant même le départ. Puis, pendant le voyage, il faut s’octroyer quelques minutes de sieste à plusieurs reprises, à raison de 5 à 20 min chaque fois. Chaque sieste ne doit pas être trop longue car cela aurait l’effet inverse de celui escompté car le sommeil de nuit en serait perturbé. Ces courtes siestes permettent au corps d’être bien reposé et de mieux s’acclimater une fois à destination. Il est également très important de boire régulièrement durant le voyage. Il est prouvé qu’un corps bien hydraté a plus de facilité à s’adapter au décalage horaire et au climat du pays d’accueil, quel qu’il soit. Même s’il fait froid ou frais, il ne faut pas oublier de boire encore et encore. Et ce principe est valable pour tous, même pour les petits enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *